AV&R

Point de vue d’un expert de la robotique

Le COVID-19 bouleverse le monde et a un impact sans précédent sur l’économie mondiale. Afin de respecter les consignes gouvernementales de la plupart des pays, les employés des domaines industriels sont confinés chez eux, entraînant ainsi la fermeture temporaire des usines et exigeant une adaptation des usines pour s’adapter aux mesures de distanciation sociale.

La gestion de la crise a permis de mettre en lumière l’utilisation de robot dans certains domaines tels que le secteur médical avec les robots-assistants médicaux, ceux assurant la livraison de matériel ou encore la désinfection. La perception des robots, et plus largement de l’automatisation, est en train d’évoluer, que ce soit dans l’opinion publique ou au sein des industries qui envisagent leur utilisation à plus grande échelle.

Quelles sont les conséquences de la crise du COVID-19 pour les industries manufacturières ? Est-ce que la robotique et l’automatisation peuvent apporter des solutions concrètes ?

Dans cet article, nous vous présenterons notre point de vue en tant qu’experts de la robotique depuis plus de 25 ans, basés sur nos discussions avec des manufacturiers du monde entier, des partenaires et d’autres entreprises de robotique et d’automatisation.

Une évolution de la chaîne d’approvisionnement globale

La crise actuelle remet en question la globalisation de la chaîne d’approvisionnement. En effet, la décentralisation de la production de nombreuses industries, notamment le secteur aéronautique, est apparue comme une vulnérabilité à travers le prisme de la crise. Avec la fermeture temporaire d’usines dans certaines régions du monde, l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement s’est arrêté mettant en péril les productions manufacturières.

L’une des solutions envisagées pour y remédier est de relocaliser une partie de la production dans des usines locales. En effet, dans les mois à venir, la résurgence de l’épidémie dans certaines zones géographiques est un scénario envisagé par les scientifiques, ce qui aura pour conséquence la confinement de ces mêmes régions. La dispersion des usines à travers le monde permettrait aux manufacturiers de transférer la production de leurs pièces rapidement et d’éviter ainsi une interruption complète. La chaîne d’approvisionnement serait toujours globale mais s’appuierait sur une certaine flexibilité locale.

 La robotique, une solution aux difficultés actuelles de production

Depuis le début de la crise en mars dernier, les manufacturiers tentent de s’adapter rapidement afin de relancer leurs productions. Le respect de la distanciation physique en tant que nouvelle réglementation ne pourra se faire dans toutes les usines par manque d’espace. La robotique et l’automatisation proposent des solutions concrètes pour adapter les chaînes de production.

  • Les robots mobiles et les cobots permettront une reprise des activités sur les chaînes de production grâce à leur complémentarité avec les tâches des employés. En effet, que ce soit pour le transport de matériel entre les différentes stations, pour éviter les rapprochements physiques ou encore pour désinfecter les stations et les outils de travail, ces types de robots offrent des solutions concrètes aux problèmes rencontrés.
  • L’automatisation de procédés, qui sont actuellement effectués manuellement, feront également partie de la solution globale pour aider à diminuer la densité de travailleurs dans les usines.
  • Enfin, de nombreux outils technologiques permettent déjà de faciliter l’utilisation des systèmes robotisés tout en respectant les nouvelles habitudes de travail à distance de leurs opérateurs. Les logiciels conçus pour le fonctionnement des robots, l’installation de caméras dans les systèmes robotisés ou encore l’utilisation de la réalité augmentée, sont autant de technologies qui offrent une autonomie aux opérateurs des robots sans être physiquement proches d’eux. Ils permettent également d’assurer un soutien technique de la part des concepteurs des systèmes sans nécessité la visite d’expert dans les usines.

L’utilisation des robots et de l’automatisation en générale est donc une réponse parmi d’autres aux bouleversements que connaissent les industries manufacturières mondiales. Les entreprises de nombreux secteurs se questionnent actuellement sur le niveau et le type d’activités des mois et des années à venir. Est-ce que l’économie atteindra le niveau de croissance pré-crise rapidement ? Est-ce que les habitudes de consommation et les façons de travailler seront modifiées profondément ou temporairement ? Malgré ces incertitudes qui auront un impact sur la gestion des chaînes de production, nous pouvons considérer que la robotisation et l’automatisation occuperont une part importante des investissements futurs des industries mondiales.

*****

COBOT
Contraction du terme collaborative robot, un cobot est une machine robotisée complexe qui travaille main dans la main avec un être humain. Les cobots soutiennent et soulagent l’opérateur humain en partageant un processus de travail. Les outils assurant la sécurité des opérateurs au côté des cobots se sont largement développés au cours des dernières années. De plus en plus facile à implanter et à programmer, ils sont une solution d’automatisation prisée.

ROBOT MOBILE
Un robot mobile est un robot capable de se déplacer dans un environnement défini et n’est pas fixé à un emplacement physique. Les robots mobiles peuvent être autonomes (AMR – autonomous mobile robot), c’est-à-dire qu’ils sont capables de naviguer dans un environnement sans la nécessité de systèmes de guidage physiques ou électromécaniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *